Catégories
Débutant Internet

Strava : afficher les segments Local Legend

Outre les segments, Strava a introduit une autre fonctionnalité pour rivaliser avec les sportifs du quartier : le Local legend. Derrière ce nom légèrement pompeux se cache une nouvelle fonction dévoilée en juillet 2020. Vous avez l’habitude de passer sur le même segment plusieurs fois par semaine ou par mois ? Strava a créé un nouveau challenge qui consiste à être la personne qui passe le plus souvent sur le segment durant les 90 derniers jours, en courant à pieds ou en pédalant sur un vélo. Les déplacements tels que le velotaf sont pris en compte. Il faudra donc être le plus assidu pour remporter la palme de lauriers, si personne d’autre n’a été plus souvent dans le coin les trois au court des trois derniers mois. Ce tutoriel montre comment trouver des segments Strava avec option Local legend, pour devenir le Jules César de votre quartier. Peu importe votre chrono, c’est le nombre de passages sur le segment qui compte.

Le classement est recalculé chaque jour, il ne faudra donc pas faiblir ou s’octroyer une pause, sous peine de voir d’autres athlètes se faire auréoler à votre place.

 

Chercher les segments Local Legends sur Strava

1. Ouvrir l’application mobile Strava, sur smartphone iPhone et Android, ou sur tablette iPad et Android.

2. Appuyer sur le bouton « Explorer » avec l’icône boussole :

3. Aller sur l’onglet « Segments » :

4. Zoomer sur la carte, se déplacer dans une autre ville ou naviguer dans une autre région pour découvrir les segments du réseau social sportif.

5. Choisir entre Course à pied et Cyclisme pour afficher soit les segments running / trail, soit ceux dédiés au vélo de route et VTT.

6. Appuyer sur l’icône de liste pour afficher une liste des segments présents sur la carte :

7. Les segments « Local Legend » sont marqués de lauriers jaunes. Cliquer sur l’un d’eux pour afficher des détails sur le nombre de tentatives maximum et d’autres statistiques.

8. Il ne reste plus qu’à enfiler ses chaussures ou monter sur son vélo pour battre le nombre maximum de tentatives du segment, peu importe la performance. Les segments Local legend sont mis à jour de façon quotidienne, il ne faudra donc pas faiblir et conserver un rythme régulier pour garder la couronne de lauriers.

Catégories
Débutant Internet

Strava : découvrir des segments autour de chez soi

Réseau social sportif pour les amateurs ou les professionnels de la course à pied et du cyclisme, Strava s’est imposé au fil des années comme application de référence. Les concurrents Endomondo, Runkeeper et autres Runtastic ne ramassent plus que les miettes, malgré les rachats par des marques de sportswear connues (Adidas, Under Armour). Outre le résumé classique d’une séance de sport, Strava propose des segments. Les segments sont des portions de route, de chemin ou de piste avec un classement général de tous ceux qui sont passés dessus. Que ce soit en vélo ou à pied, les segments mesurent la performance d’une personne par rapport à tous ceux qui sont déjà passés dans le coin. C’est aussi une manière de voir les chronos personnels du sportif, chaque passage étant répertorié et pouvant être comparé aux efforts antérieurs. Une manière de se booster pour battre son record personnel ou d’aller chatouiller les chronos des autres sportifs. On peut aussi en profiter pour passer devant ses amis (virtuels ou non) au classement général. A pied (marche, randonnée, course à pied, trail) ou à vélo (sur route, VTT et même vélo électrique), des milliers de segments existent déjà sur Strava et il est possible d’en ajouter. Ce tutoriel explique comment découvrir des segments Strava autour de soi, avec l’explorateur de segments, que l’on soit à la maison, en vacances ou en déplacement professionnel.

 

Utiliser l’explorateur de segments Strava sur smartphone

1. Ouvrir l’application mobile Strava, sur iPhone ou Android. Cela fonctionne aussi sur tablette, iPad et Android.

2. Appuyer sur le bouton « Explorer » avec l’icône boussole :

3. Aller sur l’onglet « Segments » :

4. Zoomer sur la carte, se déplacer dans une autre ville ou naviguer dans une autre région pour découvrir les segments du réseau social sportif.

5. Choisir entre Course à pied et Cyclisme pour afficher soit les segments running / trail, soit ceux dédiés au vélo de route et VTT.

6. Cliquer sur une trace en rouge pour afficher les détails du segment : votre record personnel (PR), le nombre de tentatives (Vos résultats) et les classements. Si vous n’y êtes pas encore passé, il n’y aura donc que le classement des autres athlètes Strava.

7. Il n’y a plus qu’à repérer le début et la fin du segment pour se donner à fond dessus, en courant ou en pédalant !

Catégories
Intermédiaire

Support de roue avant de vélo home trainer pour imprimante 3D

Vous avez transformé votre vélo en home trainer connecté et la position de pédalage n’est pas idéale puisque la roue avant est plus basse que le reste ? L’accessoire est facile à acheter, sur internet ou en magasin de sport, mais pourquoi pas le fabriquer soi-même, surtout si l’on possède une imprimante 3D ? Plutôt que d’acheter le bout de plastique à 10€ btwin Decathlon ou 35€ en marque Tacx ou Elite, voici la solution si vous avez une imprimante 3D même la plus basique : imprimer le support de roue avant.

Ce tutoriel explique comment imprimer un support pour roue avant de vélo home trainer, plutôt que d’acheter le produit (un simple bout de plastique). Une opération facile à réaliser, même lorsque l’on débute en impression 3D.

 

Télécharger et imprimer en 3D le STL de support roue avant home trainer

1. Aller sur cette page Thingiverse (Bike Trainer Front Wheel Riser).

2. Télécharger en cliquant sur le bouton bleu « Download All Files » .

3. Décompresser le fichier zip et aller dans le dossier « files » :

4. Ouvrir Bike_Trainer_Riser.stl pour voir la modélisation du support de roue avant dans un logiciel slicer tel que Cura, Simplify3D ou celui adapté à l’imprimante 3D.

5. Adapter la taille et les paramètres d’impression, en sachant que l’on peut réduire la taille de l’objet à 90 ou 80% si le plateau de l’imprimante 3D n’est pas assez grand pour le format d’origine.

6. Imprimer l’objet à partir du gcode généré.

Si la position du vélo n’est toujours pas bien horizontale avec ce support, il y a également des rehausses disponibles dans le fichier téléchargé : Bike_Trainer_Riser_add_10mm.stl et Bike_Trainer_Riser_add_20mm.stl pour respectivement le surélevé de 1 et 2 cm.

Le concepteur du STL donne également le fichier F3D, pour le modifier et l’adapter avec Autodesk Fusion 360 par exemple. Dans ce cas, un retour sur la page Thingiverse est le bienvenu pour aider la communauté des makers !

Catégories
Bons plans Intermédiaire

Transformer un vélo d’appartement en home trainer connecté

Pour récupérer d’une blessure, en période de confinement, surveillance d’enfants, température extérieure trop basse ou pluie torrentielle, nombreuses sont les raisons de pédaler à la maison sur un vélo d’appartement ou un home trainer. Le premier est un appareil qui ne sert qu’à ça (aussi appelé vélo stationnaire), le second un cadre ou un rouleau pour y fixer un vrai vélo.

Pour ceux qui vont acheter un home trainer non connecté ou qui possèdent déjà un vélo d’appartement d’ancienne génération, il est possible de convertir un appareil basique en home trainer connecté en achetant les éléments suivants : un capteur de cadence et vitesse pour le vélo ainsi qu’une clé USB ANT+ pour connecter les capteurs à un ordinateur et ainsi faire le lien avec une application virtuelle de vélo comme Zwift ou Bkool.

 

Capteur de cadence et/ou de vitesse

Le vélo d’appartement ou le home trainer n’étant pas connecté, on peut le rendre « intelligent » en ajoutant un ou deux capteurs, de vitesse et de cadence. Les deux capteurs coûtent 40€ sur Amazon ou chez Decathlon Btwin. Ensuite, il faudra les coupler sur Zwift ou Bkool par exemple.

Clé USB ANT+

Exemple de clé USB ANT + à acheter pour synchroniser une montre ou un compteur Garmin ou Suunto avec Zwift ou autre logiciel pour ordinateur. Cela coûte environ 20€ sur Amazon et il n’est pas nécessaire d’acheter un produit équivalent vendu par Garmin ou Tacx, la norme utilisée est la même sur un appareil d’une autre marque.

La fréquence cardiaque

Une montre de sport type Garmin, Suunto ou Polar ne sera pas d’une grande utilité avec Zwift et la fréquence cardiaque pourrait ne pas être prise en compte. Si votre montre de sport permet d’activer « Diffuser la fréquence cardiaque » alors ce sera bon, sinon il faudra acheter une ceinture de fréquence cardiaque compatible ANT+ pour synchroniser le tout. Les ceintures de marque Garmin (HRM-Run, HRM-Swim ou HRM-Tri) coûtent entre 80 et 100€ l’unité, une petite fortune comparé au tarif d’une montre de sport qui peut aussi donner la FC au poignet, mais la ceinture est bien plus précise (située près du coeur, c’est donc logiquement plus précis) et donne des métriques supplémentaires (par exemple oscillation verticale et cadence de course dans le cas d’une course à pied).

Configurer le vélo

Dans le cas d’un vélo fixé sur un hometrainer devenu connecté ou connecté d’origine, il faut configurer le diamètre de la roue sur votre montre de sport.

Exemple avec les montres Garmin (Fenix, Foreunner, Vivoactive…). Paramétrer le diamètre de la roue sur 0084mm pour ne pas avoir de vitesse délirante, puis émarrer une session « Vélo salle » sur la montre avant de commencer à pédaler.

 

Cas du Bkool

Si un Bkool n’arrive pas à se connecter à Zwift par la procédure normale ou si toutes les données ne sont pas correctement synchronisées dans Zwift, télécharger l’application « Bkool Toolkit » pour faire la mise à jour de l’appareil Bkool et relancer une synchronisation.

 

Comment choisir un home trainer ?

Bien sûr, le cuissard ou le trifonction n’est pas du tout indispensable, même si on peut en trouver en promo sur i-run.

Catégories
Débutant Internet

Synchroniser Zwift avec Strava et Garmin

Récupération de blessure, hiver rude, période de confinement, transpirer tout en gardant les enfants ou simplement pas l’envie de sortir, nombreuses sont les raisons pour investir dans un home trainer ou un vélo d’appartement. Le premier système est un support pour fixer son vrai vélo, une fixation simple mais néanmoins stable et qui peut aussi offrir des fonctions avancées. Le home trainer connecté (HT ou HTC) communique en ANT+ et/ou en Bluetooth avec un smartphone, un ordinateur, une tablette. Plus abouti encore, la norme ANT+ FE-C, pour Fitness Equipment Control, permet d’ajuster la résistance de la roue arrière du vélo selon ce qu’on lui demande de travailler ou selon le profil de course imposé par une application tierce.

Les applications de home trainer virtuel les plus connues sont Zwift, TrainerRoad, Kinomap, BKool, Rouvy. Toutes sont compatibles ANT+ FEC pour adapter la résistance de la roue selon un profil altimétrique. Une sorte de jeu vidéo interactif où il faut réellement pédaler pour faire avancer le personnage virtuel.

Ce tutoriel explique comment synchroniser l’application de vélo virtuel Zwift avec Strava et Garmin Connect pour avoir les activités de son home trainer sur son compte et réseau social de sportifs (Strava, Garmin, Withings, Fitbit, TrainingPeaks, Today’s Plan et TechnoGym).

Pour choisir un home trainer, la marque phare est Tacx mais des alternatives plus ou moins onéreuses existent. Decathlon propose également ses propres HT, plus basiques. Un bon rapport qualité prix est le Tacx Flow Smart. Il y a aussi de nombreux modèles sur Amazon mais attention de faire le bon choix si vous cherchez un produit connecté et compatible avec les applications de vélo virtuel. Nous avons également publié un dossier pour transformer un ancien home trainer ou un vélo d’appartement en home trainer connecté.

 

Coupler Zwift avec Strava et Garmin Connect

1. Depuis un ordinateur, ouvrir un navigateur internet et aller sur le site Zwift.com.

2. Se connecter avec un compte Zwift.

3. Cliquer sur le profil en haut à droite, Paramètres et Connexion (à gauche) :

4. Pour automatiquement partager les activités Zwift sur un autre site, choisir et se connecter à l’un ou plusieurs des sites proposés : Strava, Garmin, Fitbit, Withings, TrainingPeaks, Today’s Plan, TechnoGym. Fitbit et Withings ne seront utiles que pour envoyer votre poids sur le compte Zwift, à l’aide d’une balance connectée de l’une des deux marques.

5. Les prochaines séances Zwift seront automatiquement envoyées sur le(s) compte(s) ajoutés, pour que Strava reçoive automatiquement l’activité de vélo en « sortie virtuelle » avec une image, ou Garmin pour combiner aux entrainements de vrai vélo et de course à pied.

Catégories
Intermédiaire

Créer un parcours (GPX) et l’envoyer sur sa montre Garmin

On vous a parlé d’une randonnée mais vous n’avez pas envie de transporter une carte IGN et un papier qui indique quels panneaux suivre. Un ami vous a défié sur un parcours de montagne (trail, VTT) et vous avez envie de remporter ce challenge en suivant le même parcours que lui. Vous avez acheté une belle montre Garmin Fenix ou Forerunner et vous souhaitez découvrir le mode Navigation pour suivre des parcours enregistrés ? Pour ces raisons et d’autres encore, il faut réussir à envoyer le fichier GPX ou TCX sur la montre Garmin et le site d’aide du fabricant américain est assez avare en détails. Ce mode d’emploi se veut plus explicite et plus simple à suivre que la documentation officielle Garmin mais l’objectif et le même. Cette procédure est simplement plus détaillée.

Ce tutoriel explique comment charger un fichier GPX sur une montre de sport Garmin, créer un parcours de toutes pièces sur une carte pour l’envoyer sur l’appareil Garmin et l’utiliser en tant que GPS pour courir, pédaler ou randonner. Cela fonctionne pour toute la gamme Garmin : Fenix, Vivoactive, Forerunner, Camper, GPSMAP, Overlander, Marq, Instinct, Approach, Vivo, Tactix, D2, Varia, Edge, Vector…

Ce guide nécessite l’utilisation d’un ordinateur (Windows ou macOS) avec le logiciel Garmin Express installé et configuré avec l’appareil Garmin. Garmin Express est le logiciel PC / Mac équivalent à Garmin Connect sur mobile (Android et iPhone).

 

Envoyer une trace GPX sur un appareil Garmin

1. Ouvrir un navigateur internet et se connecter au compte Garmin Connect : https://connect.garmin.com/

2. Dans le menu de gauche, dérouler Entrainement et Parcours.

3. Cliquer sur le bouton bleu « Créer un parcours » pour le dessiner sur la carte ou sur « Importer » pour charger un GPX :

a. « Créer un parcours » : définir le type d’activité (cyclisme sur route, VTT, trail, course à pied, trail, randonnée…) et utiliser la cartographie pour dessiner son trajet.

b. « Importer » pour télécharger un fichier GPX depuis l’ordinateur, indiquer le type de sport et modifier la trace si besoin est.

4. Cliquer sur le bouton bleu « Enregistrer le nouveau parcours » :

5. Puis sur « Envoyer vers l’appareil » :

6. Choisir le GPS ou la montre Garmin qui recevra le parcours GPX et valider par « Envoyer maintenant » :

7. Cela ouvre (ou demande à ouvrir) le logiciel Garmin Express. Brancher la montre ou l’appareil Garmin à l’ordinateur pour copier automatiquement le parcours.

8. Utiliser les menus de la montre, du GPS rando ou autre périphérique Garmin pour afficher la carte (Navigation), suivre le parcours ou afficher le profil de l’activité.

Catégories
Intermédiaire Internet

Oublié de couper la montre ? Voici comment raccourcir une activité Strava

Ce sujet concerne les sportifs qui ont oublié de faire « stop » à la fin d’une sortie course à pied, vélo ou natation, sur leur téléphone ou sur leur montre. Dans ce cas, Strava ajoute les kilomètres en voiture ou à pied, ce qui devient n’importe quoi sur la carte. Cela peut même donner lieu à des records sur des segments, ce qui est évidemment faux puisque si l’on rentre en voiture après une sortie vélo, on ira plus vite sur des segments de route qu’un cycliste en plein effort. Les athlètes concurrents ne manqueront pas de signaler votre activité comme erronée pour que Strava la supprime des segments. Pareil en course à pied, en marche ou en randonnée, ainsi qu’en ski.

Ce tutoriel explique comment corriger une activité Strava pour laquelle on a oublié de mettre « Stop » sur la montre ou le téléphone. Strava appelle cette opération « raccourcir » l’activité afin de pouvoir supprimer le bout non couru, marché ou pédalé.

 

Raccourcir une activité Strava

1. Depuis un ordinateur, ouvrir un navigateur internet et se connecter à son compte Strava.

2. Aller sur l’activité qui pose problème.

3. Cliquer sur le menu des « trois boules » et choisir « Raccourcir » :

4. Utiliser la barre pour définir la partie à conserver. On choisit « de où à où » on veut garder, pour donc exclure la partie erronée, en général à la fin de l’activité. Attention donc, il ne faut pas sélectionner la partie à supprimer mais bel et bien la partie de l’activité que l’on veut conserver. On peut zoomer sur la carte pour faire une découpe plus précise de l’activité.

5. Cliquer sur le bouton « Raccourcir » pour lancer le processus.

6. Le message « Raccourcissement en cours – Veuillez patienter… » s’affiche durant un instant, le temps d’effectuer l’opération.

7. Ensuite, on retrouve l’activité Strava correcte, sans la partie erronée. Bien sûr, la distance et le temps de déplacement seront ajustés pour coller à la nouvelle version de l’activité.

Catégories
Débutant Internet

Strava : modifier une activité en mode Course

Vous avez participé à une course officielle, que ce soit de running ou de vélo, avec votre montre connectée ou votre compteur qui est relié à Strava. Le réseau social des sportifs affiche votre sortie avec le bon kilométrage mais la durée n’est pas correcte, elle ne correspond pas au temps officiel relevé par les organisateurs de la course. C’est parce que Strava affiche par défaut le « temps de déplacement » et non pas le « temps total » de la course. Un simple paramètre permet de changer la valeur affichée et ainsi ne pas se mentir avec un chrono plus avantageux que la réalité.

Outre le fait d’afficher que la sortie du jour était une course officielle, cela va également changer la durée de cette activité. Habituellement, pour les séances d’entrainement ou sans catégorie, c’est le « temps de déplacement » qui est affiché dans l’application mobile et en première page du site web Strava. Or, en course, c’est le temps total qui est pris en compte, avec les ravitaillements et les pauses que l’on peut faire pour souffler, uriner, dormir.

Ce tutoriel explique donc comment modifier une activité Strava en mode « Course » pour que la durée totale et réelle de la course à pied, de la sortie cyclo, de la compétition de natation soit prise en compte, sans tenir compte des temps de pause et de récupération durant l’épreuve sportive.

 

Application mobile Strava

1. Ouvrir l’application Strava sur iPhone, iPad, smartphone ou tablette Android.

2. Aller sur l’activité en question.

3. Appuyer sur l’icône en haut à droite (les 3 boules) pour choisir « Modifier » (comme pour donner un nom à la sortie).

4. Sous le type d’activité (Course à pied, Sortie à vélo…), appuyer sur « Aucun » pour changer vers « Course » :

5. Enregistrer la modification, un rectangle rouge « Course » est maintenant visible en haut à gauche de la carte.

 

Sur ordinateur

1. Ouvrir un navigateur internet (Google Chrome, Mozilla Firefox…) et se connecter sur le site Strava.

2. Aller sur l’activité sportive qu’il faut passer en mode course.

3. Dans le menu de gauche, cliquer sur l’icône en forme de crayon :

4. Dans « Type de course à pied » ou « Type de sortie à vélo » , changer le mode pour choisir « Course » :

5. Enregistrer la modification.

Catégories
Divers

Strava : explication des termes techniques

Très apprécié des cyclistes et des coureurs, Strava est compatible avec l’ensemble des montres cardio du marché et se synchronise avec la majorité des autres services en ligne (Endomondo, Garmin Connect, Suunto Movescount…). Cependant, Strava utilise un vocabulaire spécifique pour parler de l’allure, du temps passé et de l’ajustement de la vitesse selon le profil du terrain. Ce glossaire est réservé à la course à pied, les autres sports affichent des valeurs différentes plus adaptées à ces efforts.

 

VAP : Vitesse Ajustée selon la Pente

La VAP, pour Vitesse Ajustée selon la Pente, est la traduction française du GAP (Grade Adjusted Pace). La VAP donne une estimation de l’allure équivalente à une course sur terrain plat, ce qui permet au sportif de comparer son trail en montagne (terrain avec dénivelé) par rapport à une sortie sur terrain plat. La course en montée demande un effort plus important, la vitesse ajustée selon la pente est ainsi plus rapide que l’allure réelle de la course enregistrée par la montre cardio ou l’application mobile Strava.

En descente, la VAP est plus lente que l’allure réelle, on va plus vite que sur du plat en fournissant moins d’effort. En général, l’ajustement augmente avec la pente. Les données statistiques ont démontré que l’ajustement en descente plafonne quand la pente avoisine les -10 %, au-delà de quoi il se modère quelque peu. Cela signifie que sur une descente à plus de 10% de pente, le coureur ne va pas forcément gagner en vitesse, il doit freiner pour ne pas s’emballer les jambes et ne pas réussir à s’arrêter.

A noter que la vitesse ajustée selon la pente (VAP) ne tient pas compte des différences de terrain ou de la difficulté technique de la course à pied en descente (rochers, racines, cailloux…) ni les aléas causés par la météo (neige, boue…).

 

 

Zones d’allure

Strava se sert d’une activité course à pied ou d’une épreuve contre la montre récente pour calculer les zones d’allure du sportif. Les données de course permettent de définir des zones d’allure (pace zones) en utilisant la VAP, ce qui facilite la comparaison de l’allure à effort équivalent sur terrain plat et vallonné.

  • Récupération active : course très douce effectuée avant ou après un entraînement avec intensité, ou entre deux intervalles de fractionné
  • Endurance : course confortable en endurance fondamentale (EF) à un rythme où l’on peut discuter sans s’essouffler
  • Cadence : intensité d’un marathon ou objectif équivalent
  • Seuil : travail spécifique pour améliorer son endurance et/ou sa vitesse, sur plat ou en cote, ou sur des courses à pied courte distance
  • VO2 max : consommation d’oxygène maximale, une allure très intensive travaillée par intervalles
  • Anaérobie : allure extrêmement soutenue à ne travailler qu’en intervalles courts

 

Durée de déplacement

Plus spécifique à Strava, la durée de déplacement indiquée sur une séance sportive correspond au temps passé en activité. Les pauses (activées ou non sur la montre ou l’application mobile) sont décomptées pour ne calculer que le temps d’effort. La durée de déplacement en running Entrainement ou Sortie longue est automatiquement affichée sur la séance. En mode Course, cette valeur est remplacée par la durée totale (temps écoulé) tel qu’indiqué par le chronomètre de la course officielle.

Cette valeur de durée de déplacement est donc à comparer au temps total écoulé sur l’activité pour prendre en compte les pauses de récupération pendant l’effort.

 

Temps écoulé

La différence entre la durée de déplacement et le temps écoulée est assez simple à comprendre. Par rapport au temps d’activité effective, le « temps écoulé » est la durée passée entre le déclenchement de l’activité (start) et l’arrêt final de la séance (stop et enregistrer).

Le calcul de performance en segment se fait en prenant en compte le temps écoulé et non la durée de déplacement, ceci afin d’éviter que des resquilleurs mettent pause pour récupérer en cote avant de reprendre la montée, les poumons vides.

Catégories
Actualité

Strava Premium laisse place à Strava Summit

Service utilisé gratuitement par la grande majorité des sportifs, Strava a toujours proposé une version Premium qui offre des fonctionnalités supplémentaires au suivi des activités. Contre 60 dollars par an, des fonctions se débloquaient sur votre compte Strava : Beacon (partage de la position géographique en direct avec des proches de confiance), analyses détaillées des séances, plans d’entrainements, vidéos… Cependant, le prix était cher payé pour le peu de service offert. La plupart des utilisateurs se satisfaisant du tracking GPS de leurs sorties vélo et course à pied, l’analyse poussée des efforts, le suffer score et autres indicateurs (répartitions d’allure, zones FC, trimps) ne semblaient convenir qu’aux sportifs de haut niveau ou aux personnes cherchant à progresser en dehors d’un club de sport.

En ce premier août 2018, Strava annonce le remplacement du service Premium par trois packs Summit : Entraînement, Sécurité et Analyse. Pas réservés aux élites, ces packages Strava Summit peuvent être achetés séparément ou ensemble, à raison de 2€ par mois par pack, ou 5€ mensuels pour la trilogie dans le cas d’un paiement annuel. Ce qui revient exactement au tarif précédent de 59€ par an pour l’ensemble des fonctionnalités. Cependant, on a maintenant le choix de sélectionner les fonctions intéressantes à débloquer et ainsi de ne payer que pour ce que l’on va utiliser.

 

Strava Summit : Pack Entrainement

Le training pack conviendra au sportif qui souhaite améliorer ses performances, augmenter son endurance ou découvrir une nouvelle discipline en étant virtuellement accompagné.

  • Objectifs personnalisés (en distance, chrono, puissance et sur des segments)
  • Programmes d’entrainement (10km, semi ou marathon en course à pied, montée ou sprint pour le cyclisme)
  • Analyse de course (bien plus détaillées qu’avec Strava gratuit)
  • Analyse de l’allure (utile pour le fractionné ou les cotes en dénivelé)
  • Informations en temps réel des performances (live segment, vitesse, distance…)
  • Classements filtrés sur les segments pour se comparer aux autres athlètes de même poids ou même âge

 

Strava Summit : Pack Analyse

Si l’analyse des activités est importante pour progresser, ce pack Summit Analysis sera l’idéal pour préparer une course et mesurer ses gains de performance.

  • Mesure d’effort (comparer l’intensité des activités pour juger de son état de forme)
  • Analyse de l’entrainement (zones d’allure…)
  • Live segments (information en temps réel sur les segments en cours ou terminés)
  • Analyse de puissance (détaille les informations des capteurs de puissance, surtout en cyclisme)

 

Strava Summit : Pack Sécurité

Parce que faire du sport seul en extérieur comporte des risques (chute en montagne, agression durant une sortie running ou blessure en vélo), le pack sécurité partage automatiquement votre position GPS aux contacts proches (information privée réservée aux seuls proches définis dans l’application mobile).

  • Strava Beacon
  • Cartes personnelles d’activité (maps privées pour revoir ses entrainements sans les partager)

 

Avis sur Strava Summit

Ces trois packs ne révolutionnent pas le service de tracking d’activité Strava et aucune nouvelle fonction n’a été dévoilée à cette occasion. La seule différence tient dans le découpage des services payants afin de proposer des versions plus ciblées, donc moins chères, aux athlètes en devenir. Si le prix de 60€ ne séduisait pas la majorité des sportifs, un seul pack Strava Summit à 24€ par an (ou 3€ par mois) pourra convenir à de nombreux utilisateurs de Strava, tout en assurant des revenus à la société américaine.

Au final, l’ancien membre Premium continuera de payer 60€ par an pour l’ensemble des services. Summit n’apporte rien de nouveau et c’est finalement là où l’on attendait une annonce, que Strava apporte de nouvelles fonctions, écoute ses utilisateurs (les requêtes se font par centaines sur le forum officiel, rien que pour séparer vélo de route du VTT ou une gestion plus fine du matériel) ou baisse le prix de son service pour compenser le manque d’innovation. Aussi, on pourra déplorer que les sports autres que vélo et running ne sont pas plus mis en avant et ne bénéficient toujours pas de fonctions adaptées à ces activités (football, badminton, kayak, ski…).

Une jeune entreprise dynamique et composée de salariés sportifs devrait mieux s’adapter à son coeur d’activité en comprenant le besoin de ses millions d’utilisateurs (on parle d’un million d’inscrits supplémentaire chaque période de quarante jours). Le sentiment d’appartenance à la communauté Strava est fort mais la société ne semble pas prendre en compte cette dimension sociale et l’importance de proposer des fonctions adaptées à tous les sports, pas seulement au cyclisme et à la course à pied.

Catégories
Divers

Quelle montre utilisent Kilian Jornet et François D’Haene ?

Ils viennent de remporter la course trail emblématique des Alpes, l’UTMB. Au terme d’un effort de plus de 19 heures, François D’Haene s’est imposé sur l’épreuve reine du trail devant l’Espagnol Kilian Jornet, pourtant grand favori de l’épreuve. Avec quelles montres connectées ces ultra sportifs courent-ils sur les plus hauts sommets d’Europe ?

Le Français, né à Lille en 1985, mesure 1,92m pour 75kg. Il est kinésithérapeute de formation et viticulteur aujourd’hui, dans le Beaujolais. Jornet est plus jeune (né en 1987), plus petit (1,71m) et plus léger (59kg). Il est sportif professionnel, c’est-à-dire qu’il court toute l’année, c’est son métier. En hiver, il fait aussi beaucoup de ski de randonnée.

Ces deux sportifs hors du commun sont arrivés sur les plus hautes marches du podium de la course UTMB 2017 (Ultra Trail du Mont Blanc), au terme d’un tracé de 171km pour 10300m de dénivelé positif cumulé. Un total de 2300 coureurs ont pris le départ de l’édition 2017 pour pouvoir arriver dans un délai maximal de 46 heures et 30 minutes (soit 2 jours et 2 nuits dehors, dans les montagnes, à courir). Seuls 1685 participants sont arrivés au terme de l’épreuve, soit par abandon soit à cause d’une barrière horaire dépassée.

 

Quelle montre pour les sportifs de haut niveau ?

Comme dans tout domaine, plusieurs entreprises s’affrontent sur le marché des montres connectées. L’Américain Garmin est certainement la plus connue, devant ses sérieux concurrents Suunto et Polar. Chaque constructeur a ses particularités mais propose un modèle haut de gamme qui cumule toutes les fonctionnalités attendues pour un athlète de haut niveau : précision maximale du GPS, écran lisible en toutes circonstances, fonctions d’entrainement, légèreté au poignet, autonomie record…

Chez Garmin, c’est la Fenix 5 qui s’impose dans le segment haut de gamme. Aussi qualitative mais moins luxueuse, la Garmin Forerunner 935 est très complète et gagne la préférence des triathlètes qui combinent natation, cyclisme et course à pied. Les sportifs sponsorisés reçoivent donc l’une ou l’autre pour s’entrainer et participer aux compétitions.

Suunto est une société du groupoe Amer Sports, qui détient aussi la marque de montagne Salomon, l’entreprise de cyclisme Mavic et le spécialiste du tennis Wilson. Suntu utilise son propre système Movescount pour centraliser les données des activités sportives mais c’est sur le site leader Strava que l’on retrouve les athlètes maison. Lors de l’UTMB 2017, François D’Haene et Kilian Jornet ont couru avec une Suunto Spartan Ultra, le modèle le plus haut de gamme du constructeur finlandais. La Spartan Ultra remplace le modèle Ambit3 Peak.

Polar n’est pas en reste mais l’entreprise finlandaise a moins de notoriété que ses deux concurrents. Sa V800 est donc naturellement moins fréquente sur les trails de montagne et les athlètes sponsorisés sont moins nombreux que chez Garmin et Suntoo.

 

Fiabilité des montres connectées de sport ?

Dans fiabilité, on entend qualité du signal GPS pour tracer un parcours identique à la sortie réalisée. Quand on court des dizaines de kilomètres, on souhaite que la trace GPS n’oublie pas quelques bornes au compteur et l’objectif est d’avoir la même distance à l’arrivée que celle qu’indiquent les organisateurs de la course. La précision du GPS combinée au GLONASS (le GPS version Russie) est donc le plus efficace.

Mais par fiabilité, on peut aussi parler de l’autonomie. Les athlètes de tous niveaux partent évidemment sur un ultratrail avec leur montre chargée à bloc. De 100% de batterie à la panne sèche, chaque modèle dispose d’une autonomie bien précise. Et c’est là que ça se complique puisque les finishers les plus rapides de l’UTMB n’ont pas pu garder le signal tout au long de la course. Il a pourtant couru le plus vite possible mais François D’Haene n’a pas pu enregistrer sa course en entier. Sa Suunto Sparta Ultra toute neuve s’est éteinte avant les 18 heures de course. Il a certainement gardé le mode le plus précis avec un enregistrement chaque seconde de sa course (GPS et GLONASS combinés). C’est aussi le cas pour Jim Walmsley et sa Garmin Forerunner 935, pourtant fer de lance de la marque américaine qui annonce fièrement 24 heures d’autonomie avec le relevé de la fréquence cardiaque. Pourtant, Jim n’a couru que 20 heures avant de voir sa montre s’arrêter. Quant à lui, Kilian Jornet a bien enregistré les 19h17 de son UTMB2017 avec sa Suunto Sparta Ultra, certainement en mode économie d’énergie, c’est-à-dire uniquement le signal GPS chaque seconde pour tenir jusqu’à 26 heures. Arrivé troisième en 19h53, l’Américain Tim Tollefson n’a pas terminé sa course avec sa montre Suunto Ambit3 Peak. Le coureur sponsorisé Hoka aurait dû gagner une heure de course pour avoir la trace complète sur son profil Strava. Gediminas Grinius court avec une Suunto Spartan Ultra et Jordi Gamito a terminé sa course sans le chrono de sa Garmin Fénix 3, vidée après 18h20 de tracking.

 

Et pour nous ?

Au-delà de ces conditions extrêmes d’utilisation, les montres connectées de sport suffiront globalement à n’importe quel sportif. Dans le monde de la course à pied, rares sont ceux qui parcourent les sommets durant plus de dix heures. Ces épreuves sont appelées ultra trail et sont donc réservées aux ultra sportifs qui savent s’équiper.

Selon l’ITRA, l’association internationale dédiée au trail running, un trail « classique » dure moins de 42km. Le « trail ultra » version M va de 42 à 69km, le L de 70 à 99km, tandis que les ultra trail XL font plus de 100km. Et tout ça sans parler du dénivelé positif qui cumule quelques kilomètres tout au long du parcours.

Pour les athlètes du quotidien que nous sommes, avec des sorties de moins d’une heure ou des marathons de 4 ou 5 heures sur route, toutes les montres du marché conviendront. Pour les marathons de montagne et trails plus longs, il faudra faire attention à choisir un produit qui offre une autonomie de dix heures ou plus. Outre le mode « économie d’énergie » (UltraTrac chez Garmin), désactiver le moniteur de fréquence cardiaque (intégré ou via une ceinture) prolongera aussi l’autonomie du bracelet connecté. Pour les très longues sorties ou randonnées sur plusieurs jours, vérifier si la montre offre la possibilité d’être rechargée en cours d’utilisation. Ce n’est par exemple pas le cas de la célèbre Garmin Forerunner 920XT qui n’est donc pas adaptée aux sorties en autonomie de plusieurs jours. Ces montres sont catégorisées haut de gamme et sont donc vendues à des prix en conséquence, soit environ 500€ le bracelet. Et on ne court pas plus vite avec une belle montre chère payée !

Catégories
Intermédiaire Internet

Endomondo : exporter une activité en GPX

L’application mobile Endomondo a été créée pour suivre les séances de nombreux sports et activités : les classiques course à pied, cyclisme, marche ou randonnée, des sports collectifs tels que le football, le basket, le rugby ou même des sports plus extrêmes comme le kitesurf, le skateboard ou le cricket.

Les personnes qui pratiquent des activités de distance comme le vélo, la course à pied ou même le paddle ont un intérêt d’utiliser une application de tracking sportif telle que Endomondo. Avec le téléphone dans la poche (iPhone, Android ou Windows Mobile), Endo utilise le GPS de l’appareil pour mesurer les distances parcourues et les enregistrer par rapport au chronomètre, à la fréquence cardiaque et au dénivelé.

Après avoir couru, pédalé ou nagé une bonne séance, garder un souvenir de la sortie est intéressant pour mesurer son effort, se comparer sur un tracé habituel, évaluer ses progrès ou par simple curiosité. Si l’on court en groupe mais que les autres sportifs n’ont pas emporté leur smartphone, on peut tout de même leur envoyer la trace GPS de la séance en enregistrant l’activité sportive au format GPX (GPS eXchange Format), un type de fichier ouvert qui contient toutes les informations liées à cette activité. Ainsi, le copain sportif pourra importer ce fichier GPX dans son compte Endomondo pour avoir lui aussi une vue sur son effort du jour. Aussi, cela peut être pratique pour envoyer un parcours à quelqu’un qui souhaite effectuer le même trajet pour s’entrainer, découvrir une région ou refaire une course officielle.

 

Exporter une trace Endomondo au format GPX

1. Sur ordinateur, se connecter à son compte Endomondo.

2. Aller sur l’activité sportive à enregistrer.

3. En haut à droite de l’activité, cliquer sur la petite flèche et choisir Exporter.

4. Choisir le format d’export en GPX.

5. Le fichier est enregistré sur l’ordinateur au format GPX, soit avec le nom par défaut (Course de 12 km en soirée, Séance de vélo de 28 km dans la matinée, Randonnée de 16 km à la mi-journée…) ou par le nom donné à l’activité.

Catégories
Intermédiaire Internet

Strava : exporter une activité en GPX

Vous utilisez souvent Strava pour vos activités sportives (course à pied, vélo de route ou VTT, natation, randonnée…) mais vos copains n’ont pas de montre de sport ou ne pratiquent pas avec leur smartphone dans la poche ? Pour qu’eux aussi puissent avoir une trace de cet effort sur leur compte sportif, Strava propose l’export des activités afin de les importer sur un autre compte. Il est aussi possible d’utiliser ces informations GPS et sportives dans une autre application en ligne de sport, telle que Runtastic, Endomondo, Nike+, etc.

Le format le plus complet pour conserver les informations d’effort (durée, distance, dénivelé), géographiques (points GPS) et de santé (fréquence cardiaque) est le GPX (GPS eXchange Format), un format ouvert et devenu standard pour s’échanger des itinéraires GPS.

Ce tutoriel explique donc comment enregistrer une activité sportive Strava au format GPX, pour l’archiver, l’envoyer sur une montre de sport, la partager avec des amis ou la transférer dans une autre application sportive.

 

Exporter une trace Strava au format GPX

1. Se connecter à Strava avec un navigateur web.

2. Aller sur l’activité désirée.

3. Dans le menu de gauche, cliquer sur la clé à molette puis sur « Exporter en GPX » :

4. Aucune option n’est à définir, le téléchargement commence immédiatement et le fichier GPX portera le nom de l’activité Strava (par défaut, un titre tel que Course à pied matinale, Natation le midi ou Sortie à vélo en soirée mais ce sera aussi le nom que vous aurez donné à l’activité sportive).

Catégories
Logiciels Test Windows Phone 8 et 8.1

Windows Phone 8 : application Endomondo pour les sportifs

Les sportifs aiment voir une amélioration de leurs performances, la course à pied et le vélo sont les activités les plus faciles à suivre. Avec les smartphones, des applications dédiées existent et certaines deviennent incontournables, Endomondo en fait partie.

Téléphone allumé, connexions data et GPS activées, on démarre l’application Endomondo sur son Windows Phone ou sur Windows 10 Mobile. L’interface est volontairement épurée pour donner l’essentiel sur l’écran de suivi : durée, distance, rythme au kilomètre et calories brulés. Après avoir choisi son sport parmi une liste très complète, on démarre le tracking pour une séance accompagnée par un coach vocal interactif.

 

L’application va suivre les déplacements et indiquer vocalement le temps réalisé par kilomètre. Des informations importantes pour savoir où on en est dans son entrainement ou dans sa course, tout le monde n’ayant pas de montre cardio GPS. Une fois la séance terminée, on peut lire le résumé de son effort avec la carte de son parcours.

L’onglet « Actualités » propose d’afficher les sports pratiqués par vos amis Endomondo. Il semblerait que l’historique ne soit restreint qu’aux séances monitorées par Endomondo Windows Phone, il n’a pas su charger les sorties manuelles ou trackées par un smartphone Apple ou Android. C’est d’ailleurs sur ces deux plateformes que le logiciel s’est fait connaitre et sur lesquelles il propose le plus de fonctionnalités pour l’instant. Endomondo est un logiciel en constante évolution, les mises à jour sont régulières et conseillées.

 

Une fois rentré, on peut se connecter sur l’application ordinateur/tablette ou sur le site Endomondo.com et voir en détails sa sortie du jour. A noter que la version Windows 8 / Windows RT est encore très minimaliste, il vaut mieux pour l’instant préférer le site web qui sera compatible avec tous les ordinateurs et tous les navigateurs.

 

Télécharger gratuitement l’application de suivi Endomondo pour Windows 8 et Windows RT :
http://apps.microsoft.com/windows/fr-FR/app/endomondo/6bccabc9-9515-4522-9b50-c66237088b0f

Télécharger gratuitement l’application Endomondo Sport Tracker pour Windows Phone 8 :
http://www.windowsphone.com/fr-fr/store/app/endomondo-sports-tracker/6cd31275-c5dd-df11-a844-00237de2db9e