Tous les utilisateurs avancés savent que le navigateur Google Chrome est très gourmand en mémoire vive. Bien que l’entreprise californienne annonce à chaque version que son logiciel consomme moins de mémoire, force est de constater que le navigateur internet mange de plus en plus de RAM. Même après avoir fermé un onglet de navigation, le processus reste ouvert et peut occuper plusieurs centaines de mégaoctets de précieuse mémoire vive. De toute façon, plus l’ordinateur est équipé en RAM, plus Chrome va en consommer. C’est le principe le plus simple pour un logiciel d’être rapide : tout stocker en mémoire vive. Cependant, ce programme devrait libérer les ressources une fois l’onglet fermé ou l’application quittée.

liste Google Chrome processus memoire RAM CPU

Un ingénieur Microsoft s’est penché sur le problème et propose une solution. Une solution pas applicable par tout le monde, tant les opérations sont réservées aux utilisateurs les plus avertis. Nous ne recommandons donc pas de modifier ces paramètres, pour éviter une instabilité du système d’exploitation et/ou du navigateur Chrome. Ce tutoriel existe à titre informatif et se termine par un trait d’humour que comprendront tous ceux qui ont déjà pesté contre l’utilisation abusive de la mémoire vive par Google Chrome. Notons au passage que Firefox n’est pas moins vorace en mémoire vive.

Pourquoi un salarié Microsoft a cherché et trouvé une solution pour Chrome ? Parce que Edge, le navigateur Microsoft, a récemment abandonné son moteur EdgeHTML pour utiliser Chromium, le moteur du navigateur de Google. Et que la surconsommation de RAM concerne tous les navigateurs basés sur Chromium, donc également les nouvelles versions de Edge. Cette procédure geek ne fonctionne que sur Windows.

Modifier le prefetcher de Windows (composant du gestionnaire de mémoire) pour charger le code dans les pages Image et non pas dans les pages MapFiles, afin d’économiser du processeur et de la mémoire. Cette modification requiert l’API PreFetchVirtualMemory. source

 

Le fabricant de barrettes de mémoire vive ne se gêne pas pour se moquer de Google Chrome :