La déclaration des revenus 2017, que les 37 millions de foyers français doivent remplir courant mai ou juin 2018, est la dernière avant le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Un changement majeur qui s’amorce dès cette déclaration avec un choix important à faire pour les impôts 2019.

C’est le taux de prélèvement qui sera défini lors de cette déclaration des revenus 2017 et que l’on peut modifier pour une prise en compte lors des deux prochaines déclarations. Pour une déclaration en ligne sur le site impots.gouv.fr, cela se fait via l’onglet « Gérer mon prélèvement à la source » : c’est surtout important pour les foyers fiscaux à deux personnes, pour éviter que les deux conjoints ne soient prélevés au même taux en 2019, basé sur le cumul des deux salaires : choisir le taux adapté aux revenus individuels de chacun.

prelevement source declaration impot revenu 2018 2019

On peut également choisir le « taux neutre » pour ne pas indiquer à l’employeur notre taux d’imposition à la source, il faudra ainsi chaque année régulariser la situation auprès du fisc. Dans ce cas, il faudra soi-même régle au fisc la différence entre le prélèvement au taux personnalisé et celui, neutre, calculé par l’employeur. Ce qui sera donc un peu plus complexe à gérer chaque mois, par rapport à une imposition transparente, gérée par l’employeur en direct avec le centre des impôts.

Tout ceci est expliqué dans les vidéos ci-dessous, en version courte :

Ou plus complète :

En résumé : rien ne va changer pour déclarer ses revenus gagnés en 2017 mais cette déclaration de l’impôt sur le revenu 2017 permet déjà de définir le taux de prélèvement à la source qui sera utilisé à partir de 2019. L’impôt sur le revenu sera ainsi directement prélevé sur la fiche de paie, chaque mois de statut employé. Les revenus 2018 ne seront pas imposés (année blanche) mais le prélèvement à la source se fera dès le mois de janvier 2019.

annee blanche impots 2018 declaration impot revenu 2019

A partir de 2019, les revenus complémentaires, fonciers et professionnels, devront toujours être directement payés à l’administration fiscale française. Un acompte mensuel sera proposé en même temps que le taux d’imposition, une sorte de mensualisation sur l’imposition des revenus annexes au statut de salarié mais qui pourra être sous forme de prélèvement trimestriel plutôt que mensuel. Si vous êtes entrepreneur (BIC ou BNC) ou que vous percevez des revenus fonciers (mise en location d’un appartement, par exemple), vous êtes donc concerné par ce prélèvement complémentaire à l’imposition à la source des revenus de salarié.

Gérer le prélèvement à la source sur impots.gouv.fr