Catégories
Intermédiaire Windows 10

Améliorer les performances d’un PC Windows 10

Pour démarrer ce guide, il faut savoir que cela ne s’adresse pas à tout le monde. Il faut être capable d’identifier les caractéristiques du matériel, ne pas avoir peur d’ouvrir sa machine pour remplacer une pièce détachée et savoir, si besoin, s’en sortir dans une situation non prévue. Cet article est donc orienté pour les utilisateurs expérimentés, les techniciens informatiques ou ceux qui souhaitent apprendre, en s’étant bien renseigné et en posant une question avant de faire une fausse manipulation. Pour cela, notre forum gratuit est ouvert pour vous aider à faire le bon choix et à éviter les déconvenues.

Situation

Vous avez récemment acheté un ordinateur « pas cher » et celui-ci est déjà particulièrement lent ?

Vous avez fait la mise à jour Windows 7 vers Windows 10 à cause de la fin du support de W7 et tout est ralenti par rapport à avant ? (rien d’anormal)

Vous avez envie de jeter votre machine par la fenêtre tellement celle-ci « rame » et vous ne supportez pas d’attendre plusieurs secondes pour ouvrir un programme ?

Pas de panique, il peut y avoir des solutions !

Explications

Pourquoi votre ordinateur « rame » ? Premièrement, ce n’est pas parce que vous avez trop de photos sur votre disque dur. De nombreuses personnes pensent qu’il faut « vider » le disque dur pour que le PC (ou le Mac) retrouve une vitesse d’exécution correcte. A part s’il reste moins de 1Go de libre sur votre disque dur système (le disque local C), ce n’est pas la présence de milliers de photos qui va ralentir votre machine. Inutile donc de supprimer des photos ou les déplacer sur un disque externe. Une vraie sauvegarde = avoir les fichiers à deux endroits différents, pas uniquement sur un disque dur USB qui peut facilement tomber en panne, à cause d’une mauvaise chute par exemple.

Si votre PC a plusieurs années et qu’il était vendu avec Windows 7 ou Windows 8, il y a fort à parier que sa configuration n’est pas optimale pour Windows 10. S’il fallait 4Go de RAM pour être à l’aise sur Windows 7, le système d’exploitation Microsoft en version 10 n’est pas moins gourmand en ressources matérielles…

Configuration recommandée pour Windows 10

Deux éléments sont particulièrement importants dans la configuration matérielle d’un PC Windows 10 :

  1. La vitesse du disque dur
  2. La quantité de mémoire vive (RAM)

Le reste est bien moins important qu’on ne le pense. Si le processeur (CPU) est considéré comme le moteur d’un ordinateur, un modèle de 2015 n’a pas à rougir face aux dernières générations vendues en 2020. C’en est fini de la loi de Moore et le doublement de la puissance de calcul tous les 18 mois. Aujourd’hui, les performances des processeurs n’évoluent plus de manière considérable et cet élément n’est plus à remplacer tous les deux ou trois ans pour conserver un PC performant, même pour du jeu vidéo.

Le point faible de la majorité des ordinateurs vendus dans le commerce est le disque dur. Depuis plus de dix ans, cela a toujours été l’élément faible des configurations : une grosse capacité mais une vitesse d’exécution moyenne. Les consommateurs n’y comprennent rien donc ne font pas attention à ce détail. Ou alors, quand on leur annonçait le prix d’un SSD ou d’un Raptor, bien plus rapide mais de capacité réduite, le choix étaient quasiment tout le temps orienté vers la capacité plus importante, au détriment des performances.

Au début des années 2000, Western Digital avait sorti le WD Raptor, un disque dur hyper rapide à 10 000 tours / minute, bien plus performant que ses homologues bloqués à 7 200 tours. Depuis, le SSD a réussi à se démocratiser et à proposer des capacités de stockage correctes pour des prix abordables. Le SSD est devenu indispensable pour obtenir un ordinateur performant, que ce soit pour jouer, pour faire de la 3D ou simplement pour de la bureautique. Quelques dizaines d’euros bien investis pour des années d’utilisation correcte de sa machine.

Quelles piéces remplacer dans mon ordinateur ?

Le disque SSD

Plus facile à faire avec une tour (unité centrale) mais pas impossible sur un ordinateur portable, remplacer le disque dur traditionnel par un disque SSD est la meilleure des choses que l’on peut faire pour améliorer les performances de son PC.

Il faut savoir :

  • vérifier si vous pouvez changer le disque de votre ordinateur
  • acheter un disque SSD (l’étape la plus simple)
  • sauvegarder ses fichiers
  • remplacer le disque
  • cloner ou réinstaller le système d’exploitation

Ce n’est donc pas à la portée de tous les utilisateurs d’un ordinateur. Tout comme la majeure partie des automobilistes confient leur véhicule à un mécanicien ou à un garagiste pour faire la vidange et remplacer des plaquettes de frein, la plupart des utilisateurs de PC vont préférer confier ces tâches à un spécialiste. Et ils ont raison. Mais une sauvegarde préventive sera toujours conseillée, l’expert n’est pas infaillible et perdre des années de photos de famille est toujours dramatique.

Le choix du disque est plutôt simple. Il existe deux types de SSD et le plus courant est au format « S-ATA 2,5 pouces » : un petit boitier facile à remplacer. Dans de rares cas, il faudra acheter un M.2 SATA mais cela signifie que votre machine est déjà équipée d’un SSD.

Ajouter de la mémoire vive

Il y a deux façons d’augmenter la capacité en mémoire vive d’une machine : ajouter des barrettes quand il reste des slots disponibles ou remplacer une petite barrette par une RAM de plus grosse capacité. Si 4Go s’avèrent être un minimum pour utiliser Windows 10 de manière basique et occasionnelle, les utilisateurs intensifs préféreront doubler cette valeur. Que l’on travaille sur des outils de bureautique du matin au soir, que l’on fait de la retouche photo ou que l’on soit étudiant en informatique, opter pour 8Go de RAM est un choix intelligent.

Avantage de la RAM : l’opération est rapide et il n’y a pas besoin de réinstaller le système d’exploitation. La prise en compte de l’ajout de mémoire est immédiate et les améliorations sont perçues au bout de quelques minutes.

Les capacités des barrettes de mémoire vive sont de 2, 4, 8, 16, 32Go par unité. Sauf cas spécifiques, il ne sera pas nécessaire de passer à un total de 16Go de RAM ou plus.

Attention, il faudra choisir la référence exacte de la RAM actuellement installée pour éviter toute incompatibilité. Le choix d’une barrette de RAM est bien plus complexe que celui d’un SSD, mieux vaut se faire assister pour trouver la bonne référence.

Catégories
Intermédiaire macOS

Installer macOS sur un nouveau disque SSD

Vous avez remplacé le disque dur de votre Macbook par un SSD, bien plus rapide que le HDD traditionnel ? Votre iMac se traine depuis l’installation de la dernière mise à jour de macOS ? Un disque en panne, vous avez changé la pièce en achetant un SSD

Pour toutes ces raisons et bien d’autres, vous avez besoin d’installer le système d’exploitation macOS à son état d’origine, à partir d’un nouveau disque. Ce tutoriel explique comment installer macOS / Mac OS X sur un disque dur ou disque SSD, après remplacement du disque d’origine du Macbook, iMac ou Mac mini.

Cela fonctionne avec les dernières versions de macOS et Mac OS X : Catalina, Mojave, High Sierra, Sierra, El Capitan, Yosemite, Mavericks, Mountain Lion, Lion.

 

Réinstaller Mac OS sur SSD ou disque dur neuf

1. Remplacer physiquement le disque du Macbook, iMac ou Mac mini.

2. Démarrer l’ordinateur avec le classique bouton Power et appuyer sur la combinaison de touches command + R (ou cmd + R sur les anciens modèles). Si cela ne fonctionne pas, éteindre et relancer la machine en appuyant plusieurs fois sur ces deux touches.

3. Sélectionner un réseau wifi pour donner un accès internet au Mac. Ceci n’est pas nécessaire si utilisation d’un câble réseau sur le port Ethernet, le chargement du logiciel est automatique.

4. Indiquer le mot de passe (clé de sécurité) du wifi et patienter le temps du chargement.

5. Sélectionner la langue désirée, « Utiliser le français comme langue principale » :

6. Demander à « Réinstaller Mac OS X » ou « Réinstaller macOS » selon la version du Mac. S’il ne s’agit pas de la dernière version, une mise à jour sera proposée ultérieurement.

7. Répondre aux quelques question faciles posées par l’assistant d’installation, en précisant au passage sur quel disque installer le système d’exploitation.

 

En cas d’utilisation d’un disque dur ou SSD d’occasion

Si le disque fraichement installé n’est pas neuf, donc vierge de toute partition, il peut y avoir une erreur lors de la réinstallation. Si tel est le cas, une fois dans les Utilitaires Mac OS, choisir « Utilitaire de disque » pour supprimer les partitions et formater le disque afin de le préparer pour recevoir macOS.

Catégories
Bons plans

Un disque SSD pour 17€ !

On n’a jamais vu aussi peu cher pour un disque SSD de 120Go. 16,90€, c’est le prix TTC pour un disque SSD de 120Go de la marque PNY. Ce n’est pas le produit de l’année mais à ce prix, c’est imbattable. Les concurrents Samsung et compagnie sont bien plus onéreux.

Le disque PNY de référence SSD7CS900-120-PB est un SSD classique au format S-ATA 2,5 pouces qui convient aux ordinateurs portables et PC fixes. Ses performances sont tout à fait correctes avec une vitesse de lecture jusqu’à 550Mo/s et une écriture séquentielle qui peut atteindre 515Mo/s. La technologie TLC est, là aussi, classique dans les SSD les plus courants. De plus, une garantie de 3 ans assurée par PNY France confortera les plus indécis. Si le SSD PNY n’est pas le meilleur disque du monde, c’est assurément le moins cher pour des performances standards. De quoi le recommander pour faire évoluer une configuration hardware vieillissante ou pour assembler un nouveau PC performant et pas cher.

Acheter le disque SSD 120Go pour 16,90€

Ce prix d’appel est sans équivoque. Mais pour ne pas avoir de problème d’espace, car un ordinateur avec Windows 10 consomme facilement 50Go avec quelques programmes et sans compter les documents personnels, les photos, il faudrait opter pour une capacité supérieure. Un Mac, qu’il soit iMac, Macbook ou Mac Mini, pour peu que l’on puisse lui donner un disque SATA au format 2,5 pouces, sera lui aussi très satisfait par une capacité doublée avec tous les logiciels intégrés. Les systèmes Linux sont moins gourmands en espace disque. Mais doubler la taille du disque pour 8€ de plus..

Si la capacité de 120Go est trop faible pour votre configuration ou votre upgrade, il y a la version SSD 240Go pour 24,90€ (référence SD7CS900-240-PB). C’est aussi un super prix. Moins de 25€ pour un SSD de 240Go, c’est du jamais vu. En comparaison, un SSD Samsung 250Go coûte 58€, plus du double.

Acheter le disque SSD 240Go pour 24,90€

Catégories
Intermédiaire Windows 10 Windows 8.1

Savoir si un disque dur / SSD est MBR ou GPT

Pour réinstaller Windows sur un ordinateur, la procédure est normalement assez simple. On peut par exemple restaurer Windows 10 ou démarrer sur une clé USB afin de refaire une installation propre du système d’exploitation. Mais on peut se retrouver face à une erreur de disque invalide. En cause, le Bios récent qui impose un type de disque GPT au lieu de MBR. Ce guide explique les quelques différences entre MBR et GPT, ainsi qu’un tutoriel pour voir si votre disque dur ou SSD est de type GPT ou MBR.

MBR

Le Master Boot Record (MBR) est le premier secteur de démarrage d’un disque dur. Une information vitale pour que le Bios sache ce qui se trouve sur le disque et démarre le système d’exploitation. Sous Linux, le programme d’amorçage s’appelle GRUB. Disque dur traditionnel (HDD) ou disque SSD, pas de différence liée au type de disque. Pareil si le disque est branché en interne dans l’ordinateur ou s’il est raccordé en USB (boitier externe ou via un adaptateur SATA USB). La limitation de taille du MBR est de 2To par disque.

GPT

GPT, pour GUID Partition Table, est associée aux Bios de type UEFI. La limite de 2To tombe et permet un nombre illimité de partitions (Windows gère jusqu’à 128 partitions). Sur les ordinateurs récents (Bios UEFI), le type de disque est GPT. Par contre les disques de données peuvent toujours être de type MBR. Disque dur HDD, disque SSD et clé USB peuvent être au format GPT.

Voir le type de disque GPT ou MBR

1. Sur Windows 10 et 8.1, faire un clic droit sur le bouton Démarrer et choisir Gestion des disques.

2. Une fenêtre « Gestion des disques » s’ouvre et n’affiche pas encore l’information désirée. Aller dans le menu Affichage, Haut et Liste des disques.

3. L’affichage est modifié et une colonne indique le « Type de partitions » de chaque disque connecté à l’ordinateur : MBR ou GPT selon le format du disque dur / SSD.

4. On voit immédiatement quel type de partitions est configuré sur les disques de la machine. Le « Disque 0 » correspond normalement au disque dur principal du PC, là où est installé le système d’exploitation. La seule difficulté sera d’identifier de quel disque il s’agit, basé non pas sur la lettre du lecteur (Disque local C: par exemple) mais sur la capacité affichée.

Conversion GPT / MBR

Il est possible de convertir un disque GPT en MBR et un disque MBR en GPT. Les deux opérations nécessitent l’effacement complet du disque (formatage).

Catégories
Intermédiaire Windows 10

Convertir un disque dur GPT en MBR sous Windows

Certains Bios d’ordinateurs fixes et portables peuvent imposer un certain type de partition sur les disques durs présents dans la machine (essentiellement pour le disque principal sur lequel se trouve le système d’exploitation. Peu importe la marque de l’ordinateur (Dell, HP, Lenovo, Acer, Toshiba, Asus… ou assemblé soi-même), tous les PC récents ont cette contrainte de demander un disque au format GPT (Bios UEFI). Mais pour les postes plus anciens, le format MBR est fréquemment utilisé.

Ce tutoriel explique comment faire la conversion d’un disque au format MBR depuis un PC sous Windows, pour réinstaller un système d’exploitation par exemple. Toutes les versions de Windows sont compatibles avec cette procédure (Windows 10, 8.1, 8, 7, Vista, XP) et même les éditions serveur (Windows Server 2019, 2016, 2012 / R2…). L’opération est très rapide, il faudra moins de 5 minutes pour convertir un disque de type GPT en MBR avec ce mode d’emploi.

Attention, il faut savoir que la conversion d’un disque dur ou SSD de GPT vers MBR nécessite la suppression des partitions et donc l’effacement des données qui s’y trouvent. Il n’est pas possible de conserver ses fichiers personnels après une conversion GPT vers MBR. Il est donc indispensable de sauvegarder les fichiers présents sur ce disque avant de réaliser l’opération.

 

Convertir un disque GPT en MBR depuis Windows 10, 8, 7

1. Sur l’ordinateur allumé et fonctionnel avec Windows opérationnel, ouvrir un Invite de commandes (cmd).

2. Taper « diskpart » et valider par Entrée.

3. Taper « list disk » pour afficher les disques durs connectés au PC, qu’ils soient branchés en interne ou sur un port USB.

4. Ecrire « select disk 0 » (ou autre numéro de disque) pour travailler sur le bon disque dur. Par défaut, le disque principal de l’ordinateur est le 0. Bien que « Disque 0 » soit écrit en français, il faut bien taper la commande en anglais « select disk 0 » ou autre chiffre.

5. Saisir « clean » pour effacer toutes les partitions et données de ce disque.

6. Taper « convert mbr » pour convertir le disque en MBR. L’opération est immédiate et un message confirme le bon déroulement de l’action : « Diskpart a correctement converti le disque sélectionné au format MBR »

7. Taper « exit » pour quitter Diskpart. Fermer l’Invite de commande cmd.

Catégories
Intermédiaire Logiciels

Cloner un disque dur vers un SSD Samsung

Pour redonner un coup de jeune à votre ordinateur fixe, pour rendre un PC portable (même neuf) plus performant, vous avez décidé d’investir quelques dizaines d’euros dans un disque SSD. Bonne nouvelle ! Les performances de la machine vont s’envoler pour moins de 100€. La vitesse d’exécution d’un SSD n’a rien à voir avec le meilleur des disques durs traditionnels, même les WD Raptor qui tournaient à 10 000 tours par minute. Et quand on sait qu’en standard, la majorité des ordinateurs (même chez Apple) est vendue avec un disque dur qui ne tourne qu’à 5 400 tours / min, on imagine tout l’intérêt d’un petit SSD. Et il n’est pas nécessaire de jeter le classique HDD SATA d’origine, ce disque de grande capacité sera facilement converti en disque de données ou de sauvegarde après l’opération de conversion.

Idéalement, le nouveau SSD a une capacité supérieure au disque actuellement utilisé. Si la taille est identique, il n’y aura pas de problèmes mais cela nécessitera une approche différente si l’on souhaite par exemple cloner un HDD 1To sur un SSD 250Go. C’est possible mais uniquement si l’espace disque utilisé sur le vieux disque est inférieur à la capacité du nouveau SSD.

Ce tutoriel explique comment cloner un disque dur vers un SSD de marque Samsung grâce au logiciel fourni gratuitement par le constructeur. Une opération simple à réaliser, qui nécessite juste savoir remplacer un disque physique au coeur de la machine. Plus facile à réaliser sur un PC fixe que dans un ordinateur portable, il faudra s’assurer de savoir réaliser cette opération de maintenance avant de se lancer dans la procédure de duplication.

Si ce logiciel Samsung est gratuit et compatible avec la gamme des disques SSD du constructeur coréen, il ne sera pas possible d’utiliser cet outil pour dupliquer vers un nouveau SSD d’une autre marque. Par contre, aucun problème pour copier des données à partir d’un disque tiers, qu’il soit de fabrication Samsung, Western Digital, Seagate, Hitachi, Toshiba…

Les disques SSD cibles Samsung certifiés sont : SSD série 470, 750, 830, 840, 850, 860, 950, 960, 970. A chaque fois, les versions EVO et PRO sont compatibles.

Le logiciel de clone Samsung peut être installé sur Windows 10, 8.1, 8, 7, Vista et même XP. A chaque fois, en 32 et 64 bits. La partition d’origine à copier doit être au format MBR ou GPT.

Acheter un disque SSD pas cher sur Amazon

 

Adaptateur USB – disque SSD pour ordinateur portable

Pour remplacer le disque dur traditionnel d’un PC portable par un SSD, il faudra brancher le nouveau disque en externe sur l’ordinateur. Cela passera par un adaptateur USB – SATA qui ne coûte que quelques euros sur Amazon. Acheter un adaptateur USB – disque SSD pour 10€. C’est la seule solution pour connecter deux disques en même temps sur un laptop qui ne dispose que d’un seul emplacement disque dur interne.

 

Migrer un disque dur vers un SSD en quelques clics

1. Démarrer l’ordinateur Windows et connecter le nouveau disque SSD Samsung, que ce soit en S-ATA interne ou via un adaptateur USB.

2. Télécharger le logiciel Samsung Data Migration depuis le site officiel. Bien choisir « Data Migration Software » dans la liste, programme qui pèse 36MB en version 3.1.

2. Installer et ouvrir le logiciel Samsung Data Migration. Fermer tous les autres programmes ouverts sur l’ordinateur, entre autre le navigateur internet qui a servi à télécharger l’application.

3. L’introduction de l’assistant confirme que l’on peut migrer vers ce nouveau disque SSD en conservant le système d’exploitation Windows, les logiciels et les documents personnels.

4. Confirmer que le Disque source est l’actuel C: et que le Disque cible est bien le « Samsung SSD… » (qui prendra aussi la lettre C). Dans cet exemple, on migre un SSD Samsung 120Go vers un SSD Samsung 250Go.

5. Un avertissement prévient que le nouveau disque SSD sera totalement effacé, qu’il soit vierge ou qu’il contienne des fichiers. Confirmer le démarrage du clonage par « Oui » :

6. La copie démarre et prendra le temps nécessaire pour cloner tout le contenu du disque source vers le SSD cible. La durée est estimée mais ne pas utiliser l’ordinateur durant ce temps et surtout ne pas le mettre en veille, l’arrêter ou le débrancher.

7. A la fin de l’opération, un message indique que l’opération s’est bien déroulée. Fermer le logiciel Samsung.

8. Eteindre l’ordinateur.

9. Remplacer le disque d’origine par le nouveau SSD. Ne pas rebrancher l’ancien disque dur.

10. Démarrer l’ordinateur, Windows tourne. Vérifier que ça fonctionne correctement.

11. L’ancien disque peut être conservé en l’état durant quelques jours, au cas où il y aurait eu une erreur durant la copie. Ensuite, on peut le ranger dans un tiroir, le brancher en tant que disque secondaire dans le PC fixe (attention à ce que le Bios ne démarre pas dessus à la place du nouveau SSD), en faire un disque dur externe USB pour les sauvegardes, etc.

Catégories
Intermédiaire Windows 10

Savoir si un PC est équipé d’un disque dur HDD ou d’un SSD

Quand on fait quelques recherches, on s’aperçoit rapidement que les disques « SSD » sont beaucoup plus rapides que les disques durs classiques, dits HDD pour Hard disk drive. Mais comment savoir si son ordinateur est équipé d’un tel disque ultra rapide ?

De base, sur un ordinateur récent, si le disque local C fait moins de 300Go, on peut supposer qu’il s’agit d’un SSD. S’il fait plus de 600Go, voire 1To, c’est à presque à coup sûr un disque dur traditionnel. Mais cela ne suffit pas à identifier si la machine est animée par l’un ou l’autre disque, surtout si vous avez acheté un ordinateur très haut de gamme.

Ce tutoriel a été réalisé sur Windows 10, en sachant que toutes les mises à jour du système d’exploitation proposent la même procédure pour réaliser ces opérations. Cela fonctionne également avec Windows 8 et 8.1 mais la procédure est différente avec Windows 7 ou les différentes versions de Windows Server.

 

Disque dur ou SSD ?

1. Depuis Windows 10, faire un clic droit sur le bouton Démarrer (en bas à gauche) et choisir « Gestionnaire de périphériques » :

2. Déplier la ligne « Lecteurs de disque » en cliquant sur le chevron « > » :

3. Taper la référence du (ou des) disque(s) dans Google ou Qwant pour savoir s’il s’agit d’un disque dur (HDD) ou d’un disque SSD. Parmi les modèles populaires, on trouve les disques SSD Samsung (qui sont généralement identifiés comme ‘SSD’ dans leur appellation) mais on trouvera aussi des disques traditionnels.

Dans les deux exemples ci-dessus, nous avons dans l’ordre :

  • disque SSD Samsung 250Go modèle 850 EVO
  • disque dur HDD Seagate 500Go
  • disque SSD Samsung M.2 S-ATA 1To (le SAMSUNG MZFLW1T0HMLH-000MU est installé dans le Microsoft Surface Book 2)
Catégories
Bons plans

Bon plan : disque SSD Intel 180Go pour 60€

Presque 50% de réduction sur un disque SSD de qualité et de bonne capacité : plus d’excuse pour ne pas équiper votre ordinateur d’un disque système ultra rapide !

La boutique en ligne LDLC, leader français de l’informatique qui gère aujourd’hui les sites Materiel.net et Hardware.fr, propose une belle promotion pour ceux qui hésitent encore à investir dans un SSD. Si la capacité proposée est importante pour un disque système, elle sera encore bien insuffisante pour les personnes habituées à traiter avec plusieurs To de stockage. Mais une fois de plus, un disque SSD n’est pas prévu pour contenir des films ou des milliers de photos, il s’agit d’un « disque dur ultra rapide » qui remplacera avantageusement un « disque dur traditionnel » pour redonner un second souffle à un ordinateur vieux de quelques années. Même un PC neuf sera bien plus à l’aise avec un SSD qu’avec un HDD classique. On pourra encore sourire quand on voit encore aujourd’hui des configurations « gamer » avec un disque dur standard. Le disque dur est généralement l’élément qui plombe les performances de l’ensemble de l’ordinateur. Inutile d’avoir un processeur Intel i7 avec 4 coeurs et 8 ou 16Go de RAM si c’est pour faire ramer le petit disque dur à 7200 tours/minute.

Ordinateur de bureau ou PC portable, un SSD est généralement compatible avec tous les modèles commercialisés depuis plusieurs années (HP, Dell, Asus, Packard Bell, Toshiba, Acer, eMachines, Samsung, MSI, Lenovo…). Un Apple Mac / Macbook peut aussi bénéficier de ce type d’évolution SSD !

En résumé, il vous faut un SSD. Et cette promotion est l’occasion de franchir le pas pour quelques dizaines d’euros seulement, avec un produit de qualité.

 

Promotion LDLC sur un disque SSD Intel de 180Go

Affiché à 110€ en prix de base, ce SSD de marque Intel est un modèle fiable et performant. Ce Solid-State Drive série 540s a une capacité de 180Go, de quoi accueillir Windows, des logiciels et les derniers jeux les plus gourmands. Un SSD peut aussi s’installer dans un Mac ou Macbook, selon les modèles puisque ce disque Intel est au format 2,5 pouces (le standard). Les ordinateurs fixes et portables équipés de Linux peuvent aussi bénéficier de meilleures performances grâce à un disque à mémoire flash.

L’achat du disque SSD se fait sur cette page du site LDLC.

Avec le code de réduction « PAF » renseigné au niveau du panier, le prix du SSD de 180Go tombe à moins de 60€ (sans les frais de port) :

 

Mise à jour : la réduction étant terminée, nous vous conseillons l’achat d’un disque SSD 250Go de la marque Samsung (fiable et robuste) pour le même prix :

Acheter SSD Samsung 250Go pour 60€ sur LDLC

 

Voir aussi :

Catégories
Divers Intermédiaire

Changer le disque dur / SSD d’un ordinateur

Votre ordinateur portable Asus n’est pas si vieux mais il est très lent ? Depuis le premier jour ou après quelques temps d’utilisation, il y a fort à parier que ce n’est pas Windows qui est en cause ou les logiciels installés, encore moins la quantité de fichiers (photos, films, musique) qui est stockée sur la machine. Dans une très grande majorité des cas, le disque dur installé dans l’ordinateur portable est un modèle de grande capacité (500Go, 1To, 2To) mais lent. Les constructeurs vendent une grosse capacité de stockage au détriment de la vitesse de ce disque (5400 tours par minute, ce qui n’est pas terrible). Et que faire d’un disque dur de 1To si l’on doit subir les ralentissements du système à chaque opération un peu lourde ? La solution se trouve dans le remplacement du disque dur d’origine par un modèle plus rapide, un disque mécanique à 7200 tours par minute, ou mieux, un disque SSD qui transformera votre ordinateur en fusée.

Nous n’allons pas voir ici les avantages d’un disque SSD par rapport à un modèle traditionnel (HDD) mais sachez que le SSD coûte plus cher qu’un disque traditionnel. Cependant, deux qualités indéniables : moins fragile (il n’y a pas de plateaux à faire tourner) et une vitesse incomparable.

Installer un disque à mémoire flash SSD est aussi conseillé pour redonner un coup de jeune à un ordinateur de quelques années. Au lieu de le jeter et d’en acheter un neuf (qui ne sera pas beaucoup mieux si vous reprenez un modèle avec disque dur traditionnel), gardez ce PC portable et installez lui un disque SSD.

Si l’opération n’est a priori pas très difficile à réaliser, elle n’est pas conseillée pour un utilisateur qui n’a jamais démonté son ordinateur ou qui n’ose pas manipuler le Bios, de peur faire une fausse manoeuvre. Pour ces personnes, il est recommandé d’être accompagné par un expert (pas par le beau-frère du boucher qui a déjà formaté son PC) ou de confier la tâche à un professionnel de l’informatique.

 

Quel disque dur est installé dans mon ordinateur ?

Tout d’abord, il faut connaitre le type de disque dur qui équipe son ordinateur. Suivre ce tutoriel pour trouver la référence du disque et ensuite la taper dans Google pour en connaitre les caractéristiques.

 

Remplacer le disque dur par un SSD

C’est bien simple : personne ne regrette l’achat d’un SSD. Alors, pourquoi pas vous ?

Quelques modèles conseillés :

Avec Windows 10 et les logiciels récents, acheter un SSD de 120Go n’est pas conseillé pour l’utiliser de nombreuses années. Acheter un SSD de 250Go est plus confortable et ne posera pas de problème de capacité pour installer des jeux et des programmes gourmands sur l’ordinateur.

Ouvrir quelques vis et remplacer le disque d’origine selon le modèle d’ordinateur. Autant vérifier que cela est possible avant d’acheter le SSD.

 

Cloner le système ou réinstaller Windows

La partie « système » (Windows et logiciels) de l’ancien disque peuvent être récupérés sur le nouveau SSD mais cela peut aussi être l’occasion de tout réinstaller proprement pour repartir sur une base saine. Ce sera l’option à choisir si votre système n’est plus très stable (lenteurs, plantages, bugs divers…).

Copier tout Windows et les logiciels sur le SSD (clone)

Les disques SSD de marque Samsung sont livrés avec le logiciel Samsung Data Migration pour copier l’intégralité du disque sur le nouveau. On appelle ça communément un « Ghost » en référence au logiciel Norton Ghost des années 90 / 2000. Bien sûr, le clone ne fonctionnera que si la quantité de données (espace utilisé) de l’ancien disque est inférieure ou égale à la capacité du nouveau SSD. Sinon, il faudra faire un peu de ménage et déplacer les données sur un disque dur externe. L’outil gratuit de clonage Samsung Data Migration et un tutoriel sont à lire ici.

Pour faciliter l’opération de clonage, on peut brancher le SSD en USB grâce à un adaptateur USB – disque SSD.

Tout réinstaller à zéro

1. Télécharger le fichier ISO pour installer Windows 10 dans sa dernière version.

2. Créer une clé USB d’installation de Windows 10.

3. Configurer le Bios de l’ordinateur pour qu’il accepte un nouveau système d’exploitation.

4. Installer le système Windows 10.

ou simplement ajouter le SSD en disque secondaire.

Catégories
Intermédiaire

Convertir un disque dur GPT en MBR

Selon la version du système d’exploitation auparavant installée, il peut être difficile voire impossible d’installer une nouvelle version de Windows par dessus, malgré un formatage des partitions. Cela concerne surtout l’installation de Windows (XP, Vista, 7, 8, 8.1 ou 10) sur un Bios UEFI.

Exemple : Windows 8 ou Ubuntu était installé sur le PC mais vous souhaitez mettre Windows 7. A l’écran de sélection des disques, les partitions sont invalides ou l’installation n’arrive pas à son terme. Cela peut arriver lorsqu’une partition est configurée en GPT.

L’opération est plus facile à réaliser lorsqu’il s’agit d’un disque secondaire que l’on peut brancher sur un ordinateur (en SATA interne ou en USB), mais s’il s’agit du disque dur principal de la tour ou du PC portable, la chose est plus compliquée à faire. Ce tutoriel explique de manière simple comment procéder.

Ce guide fonctionne également pour formater un disque dur sans avoir de système d’exploitation sur son ordinateur. De quoi vendre ou donner un PC sans rien dessus.

 

Convertir un disque GPT en MBR depuis l’installation de Windows

1. Charger un support d’installation de Windows, DVD ou clé USB. Peu importe la version de Windows : 7, 8, 10.

2. Démarrer sur ce support pour lancer le processus d’installation de Windows.

3. Avancer sur les premières étapes jusqu’à la question du type d’installation souhaitée : choisir la seconde option « Personnalisée (option avancée) » ou « Personnalisé : installer uniquement Windows » selon l’OS déjà installé sur le disque.

4. La liste des partitions s’affiche. Dans le cas où plusieurs disques seraient connectés, faire attention de ne pas supprimer le mauvais disque dur (identifié par Disque 0, Disque 1, etc).

5. Appuyer sur MAJ + F10 (Shift + F10). La touche Majuscule est celle en forme de flèche vers le haut, pas le cadenas. Cela ouvre un Invite de commandes, caractérisé par son écran noir.

6. Taper « diskpart » pour lancer l’utilitaire Diskpart de Windows.

7. Ecrire « list disk » pour afficher les disques durs connectés au PC. Dans cet exemple, un seul disque de 20Go.

8. Taper « select disk 0 » (ou autre numéro de disque) pour travailler sur le bon disque dur. Par défaut, le disque principal de la machine est le 0.

9. Saisir « clean » pour effacer toutes les partitions de ce disque.

10. Ecrire « convert mbr » pour convertir le disque au format MBR. L’opération est immédiate.

11. Sortir de Diskpart en tapant « exit » et fermer l’Invite de commandes en retapant « exit » .

12. De retour à l’écran de sélection des disques pour installer Windows, cliquer sur le bouton Actualiser. Une seule partition vierge apparait pour le disque sur lequel diskpart a travaillé : Espace non alloué sur le disque 0

13. Le disque dur est maintenant vide de toute partition. On peut y installer un système d’exploitation, le vendre, le transformer en disque de stockage ou de sauvegarde, etc.

Catégories
Divers Intermédiaire Tutoriel

Trouver la référence du disque dur ou SSD

Tout ordinateur, fixe ou portable, est équipé d’un disque dur pour héberger le système d’exploitation et les données. Lors de l’achat, seule la capacité totale est précisée, oubliant généralement la vitesse du disque dur et son type (disque classique HDD, SSHD ou SSD).

 

Identifier le modèle exact de disque dur

1. Avec Windows 8.1 et 10, faire un clic droit sur le bouton Démarrer et sélectionner Gestionnaire de périphériques.

Sur les anciennes versions de Windows, faire un clic droit sur l’icône Ordinateur ou Poste de travail puis « Gérer » et cliquer sur « Gestionnaire de périphériques » dans la partie de gauche.

2. Cliquer sur le petit triangle devant la ligne « Lecteurs de disque » pour voir apparaitre la référence exacte du disque installé dans le PC.

3. Taper cette référence dans Google pour trouver les caractéristiques techniques du disque. De préférence, aller sur le site du constructeur ou sur un site sérieux de vente en ligne pour trouver ces informations.